Mes projets pour 2021

  1. Se rapprocher des citoyens 
  2. Augmenter notre performance numérique
  3. Poursuivre nos engagements pour le développement durable
  4. Continuer la rénovation de nos maisons de repos
  5. Consacrer davantage encore d’attention à nos Séniors

1. Se rapprocher des citoyens

Le besoin d’un contact de proximité déjà identifié lors des Etats généraux de l’Action sociale s’est vu exacerbé au cours de cette année.

Un CPAS plus facilement accessible passera par :

Une décentralisation de certains services :

  • la rénovation de l’ancien bâtiment de l’A.C.G.H.P. afin d’y installer l’antenne sociale de Monceau-sur-Sambre ; 1.000.000 €
  • la reconstruction à neuf de l’antenne sociale de Montignies-sur-Sambre. Le budget initial 2021 prévoit une enveloppe de 500.000 euros pour le début de ce projet via la réalisation d’une étude et l’installation de modules provisoires pour les bénéficiaires jusqu’à la fin du chantier ; 500.000 €
  • une antenne sociale mobile qui sera déployée via un véhicule CNG spécialement équipé afin de proposer une permanence sociale, un service de guidance budgétaire ainsi qu’une permanence emploi.

 

Nos espaces citoyens :

Des moyens sont également prévus pour la rénovation des bâtiments de l’espace citoyen de Marchienne Docherie accueillant le restaurant social Jean Ester. 245.000 €

 

Un accueil des personnes sans abri repensé :

Le regroupement de l’accueil des personnes de la rue pour améliorer l’organisation des différents accueils (jour et nuit) est planifié. Il prendra place au 18 rue du Spinois.

Dans un premier temps, 9 modules provisoires seront aménagés à côté du bâtiment existant. 350.000 € (2020) + 200.000 € (2021)

 

Des services en phase avec les besoins exprimés directement :

Le développement de la plateforme alimentaire de Charleroi se poursuivra également.

Elle regroupe une vingtaine d’associations (ASBL, associations de faits, groupements de citoyens, épicerie du Passage 45 du CPAS) et permet de centraliser l’offre et mieux la répartir sur le territoire de Charleroi mais également dans le temps.

Au-delà de ce projet, le soutien aux actions portées par les associations se poursuit en 2021 également, grâce aux budget partenariats.  279.500 €

Enfin, pour tous nos bénéficiaires en attente d’une insertion socio-professionnelle, l’effort de 2020 sera poursuivi et amplifié.

 

2. Augmenter notre performance numérique

La crise sanitaire a démontré l’importance des équipements informatisés. Ils seront poursuivi avec, notamment, un investissement d’1 million d’euros prévu en 2021 pour le développement et la gestion du parc informatique.

D’autres actions sont également prévues :

  • la mise en place progressive d'une gestion informatisée du courrier et des documents ;
  • la diffusion d’une newsletter trimestrielle à l’ensemble de nos partenaires et aux citoyens qui en feront la demande ;
  • l’installation de bornes interactives dans les salles d’attente de nos bâtiments ouverts au public. 67.500 €

Au-delà de ces projets, l’amplification du travail à domicile a poussé le CPAS à privilégier l’équipement des agents en pc portables, mais a également demandé d’augmenter le nombre d’accès au réseau à distance.

 

3. Poursuivre nos engagements pour le développement durable

2021 sera une année verte pour le CPAS, avec, notamment  :

  • la poursuite de travaux de rénovation des toitures, châssis et système de chauffage de différents bâtiments. Des travaux qui induiront des économies d’énergie ;
  • la diminution de l’empreinte carbone de notre parc automobile. L’année 2021 devrait permettre de remplacer 10 véhicules par des modèles roulant au CNG;
  • l’achat de 6 vélos électriques qui seront mis à disposition de notre personnel au printemps 2021;
  • le développement, sur le site dit « Zoé Drion » de l’activité maraîchère impulsée en 2020 dans une démarche participative ;
  • un projet de jardin communautaire devrait également voir le jour à l’espace citoyen de Marchienne Docherie ;
  • la mise en œuvre du Green deal sortira également ses effets. Un audit sur la maison de repos et de soins de Marcinelle a permis de définir un programme de passage progressif aux produits locaux, aux produits issus du commerce équitable et respectueux des animaux.

 

4. Continuer la rénovation de nos maisons de repos

Avec le soutien de la Wallonie, le CPAS poursuivra la modernisation de ses maisons de repos et de soins en donnant priorité au respect de normes de sécurité et d’hygiène en constante évolution.

Quelques projets au programme en 2021 :

  • la finalisation des travaux de rénovation et d’extension de la MRS de Charleroi et le reconditionnement de sa cuisine;  200.000 €
  • l’aménagement du portique d’entrée et la réparation de certains bétons de la MRS de Couillet ; 100.000 €
  • Le remplacement de canalisations sanitaires et l’installation de panneaux photovoltaïques à la MRS de Gilly;  500.000 €
  • l’aménagement d’un espace de vie à la MRS de Gosselies ;
  • la rénovation et mise en conformité de la cuisine et des sous-sols de la MRS de Jumet; 840.000 €
  • le début des travaux de reconditionnement de l’ancienne aile de la MRS de Marchienne-au-Pont ; 5.600.000 €
  • la rénovation des façades et des abords de la MRS de Marcinelle. 800.000 €

 

5.   Consacrer davantage encore d’attention à nos Séniors

Ma priorité, cette année, sera de développer de nouvelles actions et d’en adapter d’autres afin de tout mettre en œuvre pour lutter contre l’isolement des personnes âgées et maintenir un lien social qui a été, qui est toujours mis à rude épreuve.

  • Création du contact Allô-séniors

La crise sanitaire a mis en évidence des besoins de citoyens aînés qui ne font pas appel aux activités et services actuels du service « aînés » de la Ville (animations et activités destinées à des aînés « actifs ») mais qui n’ont pas forcément un besoin récurrent des services du CPAS (hébergement, repas, soins à domicile, etc.), soit, un public senior « entre-deux ». C’est sur cette base que nous avons décidé de mettre en place un listing de contacts via un numéro vert 0800/300.24 pour venir en aide à ces personnes que nous connaissons mal. Ce listing et le numéro vert s’y rapportant sont actifs depuis le 9 novembre dernier. Depuis, le service a reçu bien plus d’une centaine d’appels et de demandes d’aides et compte une quarantaine de personnes inscrites sur le listing de contact soit en direct soit via un tiers (enfants, aides familiales...) qui sont appelées deux fois par semaine. Un nombre qui peut sembler peu élevé mais cela n’a aucune importance. Si nous pouvons déjà être à l’écoute et venir en aide à celles et ceux qui en montrent le besoin, la mission est remplie !

Mon intention est de pérenniser ce service sur le long-terme. Dans un premier temps, il sera renforcé grâce à un subside de 10.000 € reçu du Fédéral (dans le cadre de la lutte contre l’isolement). Cette enveloppe va nous permettre de préparer des packs à destination des seniors inscrits sur le listing de contacts : des packs hiver et des packs été contenant un exemplaire du nouveau guide des aînés (cf infra.), des biscuits ou friandises (pour réchauffer le cœur), un loisir ainsi qu’un élément adapté à la saison (bouillotte, ventilateur de poche ou gourde durable, …). Une première campagne d’information a permis de faire connaître ce listing. Une seconde sera relancée en prévision de l’été.

  • Mise en vidéos de spectacles pour diffusion sur Télésambre de façon à proposer une activité culturelle pour nos aînés

En raison de la crise sanitaire, nos centres des Aînés ont dû être fermés et tous nos spectacles annulés ; les nouveaux thés dansants de quartiers initialement prévus dès le printemps 2020 également.

Nous avons donc rassemblé nos ressources en interne pour créer des spectacles diffusés sur FB, sur TéléSambre et sur YouTube Charleroi HD. Les premiers ont été diffusés en juillet 2020. Les diffusions ont continué jusqu’aux fêtes avec des éditions spéciales « Poupette et paillettes » réalisées pour la Noël et le Nouvel an.

De nouveaux tournages sont prévus jusqu’en mars. De quoi occuper les seniors mais surtout leur permettre de se changer les idées et leur apporter un peu de légèreté en ces temps difficiles.

  • Conception et réalisation d’un guide pour les aînés.

Il s’agit ici d’un projet prévu au PST de la Ville.

Qu’il s’agisse de répondre à des besoins primaires ou de proposer du divertissement, il est apparu utile de regrouper, dans un seul outil, l’ensemble des informations à destination des aînés. Le guide est terminé. Il sera distribué dans les jours qui viennent par le Service des Aînés de la Ville (conférence de presse le 11/01/21 pour plus d’informations sur ce guide).

  • La lutte contre la fracture numérique des seniors

Autre constat de cette crise sanitaire, l’importance des nouvelles technologies dans l’accès à l’information mais également dans le maintien du lien social. De nombreux seniors ne sont pas équipés d’outils technologiques ou ne sont pas familiarisés avec ceux-ci.

Jusqu’au printemps dernier, un EPN était accessible aux aînés au centre le Tailleny de Ransart.

Nous venons d’ailleurs de recevoir une bonne nouvelle avec un subside de la Région wallonne de 15.000 € qui nous permettra de moderniser l’équipement informatique de cet EPN dans les prochains mois. Les seniors retrouveront donc un tout nouveau matériel quand le centre sera à nouveau ouvert.

Au-delà de l’existant, j’aimerais développer, avec mes collègues du Collège communal, des outils complémentaires. Pourquoi pas un accès à des tablettes conçues pour les seniors ?

Tout cela est actuellement au stade de la réflexion.

Mes projets pour 2021