Plan COVID 19

Dans cette optique, le Gouvernement fédéral, dans le cadre d’un plan « Covid 19 » a octroyé des moyens à tous les CPAS du pays afin de soutenir des personnes qui ne font pas partie des publics habituellement aidés par nos institutions.

Pour le CPAS de Charleroi, cette subvention se monte à pratiquement 6 millions d’euros à accorder jusqu’au 31 décembre 2020.

Nous pouvons donc aider les citoyens dans des domaines tels que le paiement d’un loyer, d’une facture d’énergie, d’une facture numérique, d’une visite chez le médecin ou le psychologue ou encore pour l’achat de denrées alimentaires ou de biens de première nécessité, pour ne citer que quelques exemples. 

Comme à chaque fois qu’il intervient, le CPAS devra établir l’état de besoin de la personne. Chaque situation particulière sera étudiée par un assistant social.

Par ces soutiens, nous souhaitons aider un maximum de nos concitoyens à traverser la crise économique qui accompagne cette crise sanitaire et à pouvoir poursuivre leurs activités professionnelles ou leurs études.

Concrètement, un call-center a été mis en place au  071/20.72.07  chaque jour de la semaine de 8h à 12h  ou via l’adresse mail inforcovid@cpascharleroi.be . Les répondants sont des travailleurs sociaux expérimentés aptes à répondre aux questions des personnes spécifiquement touchées par cette crise. Le cas échéant, un rendez-vous sera fixé avec un travailleur social à l’antenne sociale de résidence du demandeur.

Afin de toucher un maximum de citoyens, nous avons obtenu la collaboration d’organismes les représentants : syndicats, caisses de sécurité sociale pour les indépendants ou les artistes, directions d’institutions scolaires…

Ces mesures sont importantes mais comme l’ensemble des CPAS, nous souhaitons qu’elles soient pérennisées et à tout le moins prolongées au-delà du 31 décembre 2020 afin de mener un travail social de qualité et qui ait du sens.

En effet, un des risques est d’aider toute une catégorie de personnes pendant 4 mois et puis de « fermer le robinet » brutalement. Cette « financiarisation » de l’aide sociale avec un afflux massif de moyens sans travail de fond ne rencontre pas notre philosophie de travail social de qualité et recèle des effets pervers dont il faut être conscient. 

Plan COVID 19